Un regard sur l’île Saint-Louis

Je quitte l’île Saint-Louis ce soir avec un peu de nostalgie. Comme j’aime flâner dans ces rues sans trop de voitures. Un petit Paradis à Paris…

C’est l’histoire d’une rencontre entre moi et un quartier de Paris flottant sur l’eau où je me sens bien. Il m’apporte de l’énergie pour créer et ouvrir mon imagination à mes futures créations artistiques. Une histoire riche en couleurs, en beauté et en rencontres.

J’ai découvert l’île Saint-Louis lors de mon séjour de 4 ans à Paris et j’y reviens avec plaisir à chaque fois que je suis de passage dans cette belle ville lumière. Le sublime coucher de soleil et les reflets de la Seine embellissent les façades d’une luminosité enchanteresse. Les péniches noires voguant sur l’eau me font rêver d’une plénitude et me procure un état d’exaltation pour mes créations. Une belle énergie qui se dégage de toutes ces maisons de style, alignées comme les vestiges luxuriants d’une époque révolue.

Chargée d’Histoire, cette île est au centre de Paris et compte 2426 habitants (en 2013) appelés les Ludovisiens et Ludovisiennes. Quel joli nom pour des habitants insulaires !

Ce 4ème arrondissement de Paris est resté intact depuis 4 siècles. Son atmosphère de petit village dans une ville parisienne fait de ce petit coin de paradis un endroit merveilleux pour s’y balader. Ce n’est pas pour rien que l’on surnomme cette île « l’île des Palais ». Certains quartiers sont tout simplement magnifiques dont le Quai d’Anjou avec l’Hôtel Lauzun où l’on découvre à l’intérieur les fastes sous les cabinets d’or du 17ème siècle. A la proue de cette petite île (11 ha de superficie seulement) tel un paquebot, je contemple le majestueux Hôtel Lambert et la vue extraordinaire sur le chœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le Quai Bourbon est un autre endroit de plénitude dans cette ville bouillonnante qui accueillit dans le passé Camille Claudel et Marie Curie au Quai de Bethune.

L’île Saint-Louis est un microcosme de différents brassages culturels, artistiques et historiques. J’aime croire qu’un jour, je rencontrerais par hasard ses habitants prestigieux Daniel Auteuil, Georges Moustaki, Guy Bedos,… et bien d’autres. Les vitrines de la rue Saint-Louis, l’artère principale de l’île, me permettent de découvrir des trésors parmi les antiquaires renommés, le vendeur de glaces réputé, la maison de thé ou les magasins typiques pour les touristes.

Un lien puissant unit le créateur au lieu, nul doute qu’à l’avenir Bernard Depoorter y inscrira son histoire.

Découvrez l’univers de l’île Saint-Louis :

http://www.isl-paris.com

        Il y a des objets qui ont une histoire et qui peuvent nous inspirer bien plus qu’une expérience esthétique. Pour Bernard depoorter, il y a des grigris, des fétiches, des objets-reliques trouvé par hasard dans l’hôtel Particulier du Cygne « la maison de famille du couturier » ou lors de ses voyages qui constituent aujourd’hui l’ADN du style de la Maison Bernard Depoorter  . C’est dans le grenier de sa grand-mère que Bernard Depoorter a trouvé cet objet, une boite en cuivre datant…Lire la suite de « Les Codes ADN de la Maison Bernard Depoorter 1/28 La Doublure Violette »

Le Palais Royal de Paris « Que l’univers entier ne peut rien voir d’égal aux superbes dehors du Palais-Royal». Corneille, 1642. « paris est la capitale de la France, le Palais-Royal est la capitale de Paris » Lamothe-Langon, 1825 « Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid, c’est mon habitude d’aller sur les cinq heures du soir me promener au Palais Royal, j’abandonne mon esprit à tout son libertinage » Diderot, 1761 A un jet de pierre du Louvre, se dresse un des bâtiments les plus chargés d’histoire de Paris, le…Lire la suite de « Le Paris de Bernard Depoorter 1/3 »

C’est avec un autre talent Belge, le photographe Gaetan Caputo, que s’est associé Bernard Depoorter pour immortaliser ses créations. Cette collaboration n’est pas le fruit du hasard mais la rencontre de deux grands créateurs. Les deux sont Belges et se sont construits eux-mêmes en véritables autodidactes. Gaetan Caputo a commencé tout petit en développant des photos dans la chambre noire de sa cave tandis que Bernard Depoorter, lui a découvert sa passion de la mode en ouvrant une malle de vêtements dans son grenier (il…Lire la suite de « Collaborations : Gaetan Caputo »